De 2006 à 2010, la France et Madagascar bénéficiait d'un document-cadre de partenariat (DCP) fixant les orientations de la coopération entre les deux pays. L’ADEPTA a organisé la participation des entreprises françaises du secteur agricole et agroalimentaire à la FIM (Foire Internationale de Madagascar) en 2011 et 2013. L’équipe tient à remercier l’ensemble des personnes rencontrées lors des missions à Madagascar en février et juin 2015, et tout particulièrement Monsieur Pierrot Randrianaritiana, Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, Monsieur Julien Mandrano, Secrétaire Général du Ministère de l’Élevage et … https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Agriculture_à_Madagascar&oldid=177969430, Article avec une section vide ou incomplète, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Agriculture et agronomie/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Érosion des sols : phénomène particulièrement destructeur à Madagascar qui se traduit notamment par la formation de. Problème de l'agriculture à madagascar pdf. Vers 1900, la densité de la population malgache est faible (4 hab/km²) et très inégalement répartie sur le territoire. Jour 6 : Train de Fianarantsoa à Manakara. Comme le riz, 60 % de la production du manioc est réservé à la consommation domestique. 2. Le secteur agricole représente 29,1% du PIB du pays et emploie plus de 80% de la population active. En 2013, les spécialistes comptaient une vingtaine d'essaims sur l'île, dont un essaim principal composé de dizaines de millions d'insectes qui forment un nuage noir de plusieurs kilomètres de long et se déplacent à 20 kilomètres par heure[27]. En France, les structures privées et associatives de formation sont très impliquées dans la coopération avec ce pays : CNEAP (Conseil national de l'enseignement agricole privé) en lien avec l'ONG FERT (création de 4 centres de formation) et Maisons familiales et rurales. Madagascar dispose d'essences de bois variées. Les clous de girofle, le poivre, la cannelle, le gingembre constituent les principales épices produites. L’Observatoire des agricultures du monde (OAM ou WAW en anglais) est un projet porté initialement par la France (CIRAD), qui a pour objectif d’évaluer les performances des agricultures en termes de développement durable (viabilité socio-économique et environnementale). Près de 50% de la population des pôles urbains vivant en-dessous du seuil de pauvreté. En 2012, l’AAFEX a signé une nouvelle convention avec l'AFD dans le cadre du renforcement des capacités d’exportations des entreprises bénéficiaires vers les pays du Nord et de la sous-région. à partir de la rentrée 2014, un comité de suivi de la coopération franco-malgache sera mis en place. de Cornell sur un programme de recherche, appelé programme Ilo, concernant l’économie de l’agriculture et la pauvreté à Madagascar. LES CAHIERS D'OUTRE-MER. Marie-Hélène Dabat, Olivier Jenn-Treyer, Simon Razafimandimby et Louis Bockel, Production de Madagascar en 2018, par la FAO, Restructurations agricoles au sud et à l'est, Marc Ravalomanana gère Madagascar comme son entreprise et engrange des succès économiques. Formation spécialisée, insertion professionnelle, Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt -. Cependant, dans les dernières années, le poids moyen du zébu à Madagascar est passé de 650 kg à 300 kg par tête[15]. Les pays de la zone ESA sont les seuls à avoir mis en place un APE intérimaire en Afrique. Le deuxième poste de nos exportations est constitué en 2012 par les produits de conserve et d'épicerie (7M€, chiffre en hausse de 16% par rapport à 2012). La production malgache de riz est elle passée de 2,8 millions de tonnes en 2003 à 3,7 millions de tonnes en 2007. L’insécurité alimentaire affecte une partie importante de la population : c’est le cas de 35 % des populations rurales et des populations urbaines les plus pauvres. Parmi les sujets traités dans le plan d’actions de ce projet figurent l’approvisionnement en fruits et légumes, viande de zébu, produits de la mer et volailles à Madagascar. Un système de riziculture intensive a été mis en place mais demeure un échec, inadapté aux réalités socio-économiques des habitants de l'Île[3]. L’ADEPTA a organisé plusieurs missions d’entreprise dans les pays de l’océan Indien. Madagascar dispose de 5 600 km de longueurs de côtes. mentaires à destination de Madagascar s'est élevé en 2013 à une valeur de 35 M€ (en baisse de 5 % par rapport à 2012) pour un tonnage de 23 000 t (en baisse de 21 % par rapport à 2012). Le nombre de têtes était estimé à 1,25 million en 2004-2005[21]. Madagascar est toujours un pays à vocation agricole : sur les 21 926 221 d'habitants (estimation de la CIA en 2011), environ 78 % de la population vit encore en milieu rural soit 17 102 452 personnes. La dernière modification de cette page a été faite le 23 décembre 2020 à 20:25. Les rendements des cultures demeurent très faibles. Une intensification de la production figure parmi les priorités du ministère de l’agriculture à travers des projets d’appui aux petits agriculteurs et des projets d’agrobusiness. arables non affectées à l’agriculture. 300 000 jeunes par an entrent sur le marché du travail avec très peu de formation scolaire (niveau d'éducation primaire et post-primaire) et pas de qualification professionnelle, notamment dans le domaine de l'agriculture[28]. L'agriculture à Madagascar emploie 80% de la population active et constitue une composante essentielle de l’économie malgache en contribuant à hauteur de 30% au PIB (43 % si l’on y intègre l’agroalimentaire) . La population est essentiellement rurale et pratique en majorité une agriculture vivrière (riz, manioc, patate, haricot sec, maïs) dont seuls les surplus sont commercialisés sur un marché domestique cloisonné et présentant de nombreux dysfonctionnements. Madagascar ambitionne d’augmenter sa production pour satisfaire les besoins nationaux et ceux des îles voisines. Des partenariats intra-Cirad existent et seront à renforcer dans le cadre régional (avec les dispositifs de partenariat de La Réunion, le Centre de Recherche et de Veille sur les maladies émergentes dans l'Océan Indien/CRVOI, dans le cadre du projet QualiReg), mais aussi localement (Services de l’État, Université, Institut Pasteur). — La place de l'agriculture et de l'élevage dans la vie économique malgache. Construite entre 1926 et 1936, la voie de chemins de fer reliant Fianarantsoa à Manakara traverse une partie des plus beaux paysages de Madagascar entre les Hautes Terres et l’océan Indien. Le zébu est un animal emblématique de l’Île. Les thonidés ne sont pas ou peu pêchés par les nationaux et sont exploités au travers d'accords de pêche par des intérêts étrangers. Il existe un petit élevage laitier extensif complémentaire de la production de viande. Une coopération institutionnelle entre la direction générale de l’alimentation (DGAL) et l’autorité sanitaire halieutique (ASH) en charge du contrôle des produits de la pêche et d’aquaculture destinés à l’exportation, a été mise en place en 2008. À ce titre, il bénéficie de l’initiative Tout sauf les armes.. La capacité de certaines espèces à se reproduire ou se nourrir est amoindri par la perturbation des phéromones, hormones et odeurs. Un nouveau document-cadre de partenariat est aujourd'hui en cours d'élaboration. 16 000 à 20 000 tonnes sont exportés en frais chaque année vers l'Union européenne durant la période de Noël[16]. Quant au protoxyde d’azote, la productio… Les rendements restent faibles (2,5t/ha pour le riz, 1t/ha pour le maïs, 0,9t/ha pour le haricot). Et son sous-sol regorge de ressources naturelles rares et non exploi-tées (Banque mondiale, 2016). Toutefois, Madagascar reste en deçà de ses potentialités (épices, huiles essentielles, fruits et légumes). Il existe toutefois quelques cultures de rente : litchis, vanille, épices… procurant des recettes d’exportation. À Madagascar, de récentes expériences, prometteuses, de bonification des taux d'intérêt des crédits accordés par les IMF ont été abandonnées. Les politiques agricoles ont tendance à être modifiées au rythme des changements de dirigeants politiques. En 2003, le président Ravalomanana déclare : « Il n'est pas du tout normal que nous importions du riz. (ii) de portée sous sectorielle comme la Diffusion nationale des techniques de culture agro-écologiques financée par l’AFD pour 1,75M€ sur 2008-2013; de portée structurelle comme le Programme national foncier (PNF) – financé par l’AFD depuis 2010 pour 2M€; de portée transversale comme le Programme national bassins versants et périmètres irrigués (BV/PI) - financé par l’AFD (Bv Lac Alaotra - 17,55M€ sur 2003-2013, BvPI Sud- Ces organisations paysannes sont appuyées par des ONG, dont AFDI (Agriculteurs français et développement international) présente à Madagascar depuis 15 ans. Il semble que ce chiffre soit en 2015 en baisse sensible, nombre d'éleveurs s'étant retirés de la filière en raison des risques sanitaires. Mais le manque de ressources fourragères limite son développement. Les rendements sont de 2,5 tonnes par ha environ, très inférieurs à ceux qu’on observe dans les pays asiatiques. Mais cette production est en forte décroissance : de 3 000 tonnes en 2004, elle est passée à 1 700 tonnes en 2010 et à 1 000 tonnes en 2013[17]. En 2012, il est recensé environ 5000 ha gérés en AC par 8500 agriculteurs, indiquant ainsi un nombre important de parcelles de superficie limitée. Nous avons constaté une croissance de … Renforcement du partenariat entre le Maroc et Madagascar notamment dans secteur agricole, Agriculture: Madagascar, un géant aux pieds d'argile, Madagascar : la vanille se paie à prix d'or, Madagascar, un cacao chic aux marges choc, Les acteurs informés sur la certification, Madagascar: de l'engrais biologique à partir des déjections de chauves-souris, Madagascar: lutter contre le paludisme et préserver l'agriculture bio, Madagascar en proie à une invasion ravageuse de criquets, À Madagascar, l'agriculture «un levier pour le développement de l'économie», Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture. Une étude de l'agriculture et de l'élevage à Madagascar, même ré¬ duite à une simple mise au point, conduit à embrasser la plus grande partie de la géographie humaine et économique de ce pays tant l'agri¬ culture et ses activités associées y … Il fait partie du Groupe Africain, groupe essentiellement géographique qui n’a pas de position générale commune sur les négociations OMC, si ce n’est la promotion des intérêts des pays en développement et en particulier des PMA. L’AGRICULTURE À MADAGASCAR SUR LES HAUTS PLATEAUX. Chez les êtres humains, la pollution augmente la fréquence de certains cancers, des maladies respiratoires et de la mortalité as… Malgré un potentiel certain (bovins : environ 8millions de têtes), le secteur des productions animales ne progresse pas. En 2013, la Commission de l'Océan Indien a souligné le rôle que pouvait jouer Madagascar comme «grenier alimentaire de la région Océan Indien». En janvier 2017, les autorités malgaches annoncent une baisse de 80 % de la production rizicole malgache, 20 % seulement ayant pu être récoltées[15]. Du point de vue technique, la riziculture malgache est peu performante. Madagascar: l'agriculture urbaine pour nourrir les habitants d'Antananarivo? La demande croît de 10% par an et a doublé entre 2007 et 2016. Délégation à Madagascar « Organisation de la Semaine de l’Agriculture Familiale 2014 Animation scientifique, synthèse et communication » LES AGRICULTURES FAMILIALES À MADAGASCAR : Un atout pour le développement durable « L’agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar » Document de valorisation des acquis et En 2008, 60 entreprises malgaches étaient enregistrées comme exportatrices de produits biologiques certifiés[23]. En 2016, Madagascar demeure le premier producteur mondial de vanille avec 2,926 millions de tonnes par an, devançant la Chine et les Comores; la production de café s’établit à 48 000 tonnes et la production de girofle à 21 864 tonnes, ce qui le place respectivement au 19 e et au 6 e rang mondial(FAO) . Son secrétariat exécutif est hébergé au sein de la Division des Terres et des Eaux à la FAO à Rome, qui soutient le projet en plus de la France (MAAF, MAEDI, CIRAD) et du FIDA. Sa culture occupe une superficie de 388 000 ha et sa production est de l'ordre de 2,9 millions de tonnes[13]. Depuis l’entrée en vigueur, les comités de suivi se sont réunis, s’intéressant notamment aux réformes législatives, institutionnelles et fiscales que ces 4 pays devaient mettre en place, y compris grâce au soutien du FED. Les secteurs agro-industriels sont en profonde restructuration (sucre: 10 500t) ou disparaissent (coton fibre: 7 000t). Malheureusement l’érosion des sols cause un problème. L'agriculture et l'élevage à Madagascar {Deuxième article) III. Outre les questions d'intégration régionale, la négociation en cours d'un APE complet porte sur les règles d'origine, les sujets non-tarifaires et la fixation définitive de la liste des produits sensibles. Madagascar est membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis le 17 novembre 1995. Daewoo compte y produire de l'huile de palme et du maïs à moindre coût[10]. Les agriculteurs possèdent des méthodes d'agriculture traditionnelles dites "familiales" basées sur des calendriers ancestraux et des cycles climatiques bien définis. À ce titre, il bénéficie de l’initiative Tout sauf les armes. Les terres cultivables représentent un potentiel de 36Mha, dont moins de 10% (les plus riches, les plus accessibles et irrigables) sont effectivement exploités. Des élections présidentielle et législatives se sont tenues fin 2013. À partir de 2004, la grande Île se lance dans un programme de réforme agraire visant à sécuriser les droits des paysans et à se préparer à l'alignement du prix de son riz avec les prix internationaux. Le premier poste en valeur comme en tonnage est constitué par les importations de poissons, crustacés et mollusques (78M€, en baisse de 10%, pour un tonnage de 8 900t, en baisse de 8%). Cette filière fait face à une diminution du tonnage des captures de crevettes, -13% de 2011 à 2012. Au niveau de la coopération technique et de l’aide au développement d’amont, les outils mis en oeuvres sont importants tant au niveau de l’AFD que du CIRAD et des ONG françaises : (i) de portée générale comme l’Appui aux politiques et stratégies de développement agricole (PAPSA) financé par l’AFD 3M€ (2011-2014) ; Le développement rural de Madagascar doit relever six défis majeurs portant sur le foncier, la micro-finance, la révolution verte, les marchés, l’agro-business et la valorisation des produits. Le riz de première qualité malgache est exporté, et la population est nourrie avec un riz pakistanais bas de gamme[5],[6]. Aller à la navigation La profession agricole malgache s’est organisée au sein d’associations paysannes regroupées en quatre fédérations nationales (le réseau SOA – Syndicat des organisations agricoles, la CPM, la Confédération des Koloharena, la plateforme FIFATA). 106. Service Acceo pour les personnes sourdes et malentendantes, Les politiques agricoles à travers le monde, La Stratégie Europe et International 2018-2022 du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. Le total des exportations françaises de produits agroalimentaires à destination de Madagascar s'est élevé en 2013 à une valeur de 35M€ (en baisse de 5% par rapport à 2012) pour un tonnage de 23 000t (en baisse de 21% par rapport à 2012). Des échanges d’expériences organisés par France vétérinaire international (FVI) avec les inspecteurs français spécialisés dans le secteur de la pêche ont eu lieu dans différents postes d’inspection frontaliers et directions départementales français. Ces dernières décennies, la pluviométrie s'est largement affaibli, et les saisons se sont décalées de 3 mois sur dix ans. Cette situation font de ces quartiers des zones de tensions politique et sociale extrêmes. Du 13 au 17 septembre 2017, Madagascar organise sa première foire internationale agricole. Le riz qui est commercialisé à Madagascar. Il s’agit pour la plupart d’exploitations familiales de petite taille (0,8 ha de moyenne) et très morcellées. Ce programme a pour objectif final d’assurer la sécurité sanitaire des aliments pour tous les consommateurs, ACP (Afrique, Caraïbe, Pacifique) et UE, et donc de disposer d’un système national cohérent pour l’ensemble des produits en évitant le développement de systèmes de sécurité sanitaire à deux vitesses. Elle n’intervient que très peu dans celles de CO2. Aperçu historique. L'OAM repose sur un réseau d’observatoires régionaux, dont le Réseau des observatoires ruraux (ROR) à Madagascar, pour une expertise collective et décentralisée. De plus, à ce jour, l'éducation scolaire est proposée à toutes les couches de la population sans tenir compte de leurs spécificités : zones d'implantation, différences culturelles, sexe, couche sociale…. Est/Hauts Plateaux - 15M€ sur 2006-2013). Un nouveau Document Cadre de Partenariat (DCP) pour 5ans pourrait être élaboré fin 2014 et être suivi d’un Cadre d’Intervention Pays (CIP) plus concentré que le précédent. Mamy Rajohanesa, président de Fifata, en appelle à un appui de l'État sur la durée qui permette aux producteurs d'atteindre les objectifs ambitieux qu'il a fixés.Entretien avec Mamy Rajohanesa. Le riz est cultivé par 85 % des agriculteurs et constitue la principale source de revenus des familles dans 45 % des communes malgaches[14]. De nombreuses success-stories ont été exposées lors de l’atelier de formation organisé par l’organisation allemande de coopération internationale GIZ, pendant trois jours à l’hôtel Carlton. La production de riz s’est développée, mais n’a pu suivre la croissance démographique. La filière avicole connait de nombreux problèmes sanitaires qui provoquent un taux de mortalité élevé des animaux et qui à l'heure actuelle hypothèquent son développement. Le criollo est un cacao cultivé dans la forêt tropicale d'Ambanja, et compte parmi les cacaos les plus demandés au monde. L’agriculture contractuelle se développe bien à Madagascar. Mougeot LJA, CRDI (1995). Madagascar s'est également engagé dans la négociation de l'accord de partenariat économique (APE) pour la région de l'Afrique orientale et australe (East and Southern Africa (ESA) en anglais). Ce qu'il faut retenir. Il existe aussi une filière industrielle très minoritaire de poules pondeuses (600 000 à 650 000 têtes) et de poulets de chair (4 millions de têtes). Le riz constitue même le moteur du développement économique du pays. L'agriculture à Madagascar emploie 80% de la population active et constitue une composante essentielle de l’économie malgache en contribuant à hauteur de 30% au PIB (43 % si l’on y intègre l’agroalimentaire)[1]. L’utilité et les avantages de l’utilisation d’outils fiables et d’intrants performants sont souvent méconnus des agriculteurs et industriels malgaches. La grande île est aussi le théâtre de gigantesques invasions de criquets depuis 2009 (500 milliards décomptés lors d'une invasion en 2013) qui engloutissent toutes les cultures sur leur chemin en à peine quelques heures. Selon le PAM et l'UNICEF, environ 35% de la population rurale de Madagascar sont affectés par l'insécurité alimentaire sévère et 48% sont vulnérables à l'insécurité alimentaire. En 2006, la société Guanomad se lance à Madagascar en vendant de l'engrais biologique issu des déjections minéralisées de chauve-souris. Au sein de la COI, Madagascar est activement impliqué au sein du Programme Régional de Surveillance des Pêches (PSRP), financé par l’Union européenne : il met ainsi à disposition plusieurs de ses moyens nautiques de contrôle des pêches au profit d’opérations conjointes de surveillance. La gamme des productions de l'agriculture et de l'élevage malgaches est très étendue ainsi qu'on a … À l’échelle mondiale, il est éclairant de distinguer les pays en fonction du moment de leur transition agraire depuis une agriculture basée sur l’exploitation des ressources naturelles vers une agriculture qui repose sur le progrès technique et la recherche agronomique (Vernon, 2002). La baisse d’activité liée à l’apparition du virus White Spot, et aux problèmes de compétitivité dus à l’augmentation des charges sous l’effet du prix du pétrole et des aliments, a conduit cette filière à s’adapter et à investir de façon importante. Manque de routes et de pistes empêchant l’accessibilité aux parcelles. L’insécurité alimentaire et le taux de malnutrition ont atteint un niveau alarmant depuis 2011 avec un pic de malnutrition aiguë de 14,5%. Les principales productions agricoles biologiques concernent la vanille, les plantes médicinales, les huiles essentielles, les épices, l'huile de palme, le sucre de canne, les fruits et légumes ou encore le miel[24]. Cette insécurité alimentaire est renforcée par les aléas climatiques qui sont fréquents à Madagascar (climat sec et aride, cyclone en 2013) et également par l'aggravation des attaques acridiennes depuis ces dernières années (insuffisance de traitements). Obligations fiscales et diverses obligations nécessaires avant d'entamer les opérations L'insécurité alimentaire touche également les quartiers populaires des grandes zones urbaines, alimentés par un exode rural important et une croissance démographique exponentielle, et ne bénéficient pas d’une croissance économique suffisante. En dépit de cela, Madagascar ne parvient pas à s’ex-tirper de l’ornière de la pauvreté et du sous-développe-ment, voire … Le gouvernement souhaite développer la production afin de satisfaire les besoins du pays ainsi que ceux des îles voisines. De par les 3. Aussi, d’exportateur jusqu’aux années 1970, Madagascar est-il devenu un pays importateur. Par exemple, le riz blanc makalioka est une espèce fragile propre au pays, et son rendement est menacé par les changements climatiques récents[15]. C’est ainsi qu’environ 85% de l’ensemble de la population habite dans les zones rurales, dont 80% accaparé par les activités agricoles : agriculture, élevage, pêche, forêts… Dans la plupart des cas, les politiques agricoles ciblent des programmes et projets ponctuels pour fournir des solutions immédiates à des urgences. 1.1 Caractérisation de l’agriculture haïtienne 3 1.1.1 Les structures agraires de l’agriculture haïtienne 3 1.1.2 Les services d’appui à l’agriculture haïtienne 5 1.1.3 Les systèmes de production et filières 7 1.2 L’insertion de l’agriculture haïtienne dans l’économie nationale, régionale et En 2017, Madagascar retrouve une place de leader en assurant 80% de la production mondiale de vanille, une culture qui contribue à hauteur de 5% du PIB grâce à des prix atteignant 600 euros le kilo[18]. En 2013, un Programme sectoriel agriculture élevage et pêche (PSAEP) est élaboré jusqu’à l’horizon 2020. Depuis les années 2000, et pour répondre aux besoins alimentaires liés aux fortes poussées démographiques dans les grandes villes du pays, une forme d'agriculture urbaine s'est développée. La pêche artisanale se pratique au moyen de petites embarcations motorisées. Madagascar produit seulement 7.000 tonnes de cacao par an (2016), une production en grande majorité destinée à l'exportation avant transformation[19]. Avec une production annuelle de l'ordre de 100 000 tonnes, Madagascar est le troisième pays producteur dans le monde après la Chine et l'Inde. Cependant, la pression anthropique, l’exploitation forestière incontrôlée et les pratiques agricoles souvent destructrices mettent en péril la biodiversité exceptionnelle et le patrimoine naturel fragile de Madagascar. permettront d’évaluer la contribution de l’agriculture à l’emploi total et de comparer Haïti aux autres pays de notre panel. L’acidification des sols (résultant notamment des pluies acides) a pour conséquence une diminution de la fertilité des milieux naturels et des cultures. Environ un enfant de moins de 5 ans sur deux souffre d’insuffisances pondérales modérées et graves, et 53% de retard de croissance. 1. Depuis 2001, un label privé attribue les certifications biologiques aux exportateurs. Le riz occupe une place de premier plan à Madagascar. La culture du riz est majoritaire (87 % des exploitations, 60 % des surfaces cultivés), mais selon une enquête de 2004, 45 % des récoltes de paddy vont directement à l'autoconsommation, 18% aux stocks, et 37% à la vente[3]. En cause, des pratiques culturales inadéquates et une accentuation des aléas climatiques provoquant une mauvaise floraison. Aux problèmes évoqués ci-dessus s’ajoutent les vols de bovins, assez fréquents, qui entrainent des affrontements parfois meurtriers entre les « dahalos » (voleurs de bétail) et les villageois ainsi qu’avec les forces de l’ordre. LES FEMMES DU MILIEU RURAL ET LE DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE A MADAGASCAR . Plus récemment, la DGER appuie le processus de redéfinition du système national de formation agricole et rurale malgache. à ce titre, les PEDINPA doivent faire l’objet d’un traitement particulier en ce qui concerne l’aide alimentaire et l’assistance technique et financière notamment. Dans chaque région concernée, ils permettent de financer des investissements hydro-agricoles, le renforcement des associations d’usagers et des organisations de producteurs, du conseil technique en agriculture et élevage, des actions de sécurisation foncière. Suite à la prise de pouvoir controversée d’Andry Rajoelina, l’UE a décidé, le 7 juin 2010, de clore les discussions ouvertes au titre de l’article 96 de l’accord de Cotonou. En 2006, malgré les efforts de poussée démographique encouragés par les autorités malgaches, la taille moyenne des exploitations passe de 1,2 hectare en 1985 à 0,86 hectare en 2005, une réduction contraire aux objectifs fixés[3]. Il s'agit de mettre en place de nouveaux cursus de formation, de rénover les programmes de formation existant et d'adopter de nouvelles méthodes pédagogiques pour une plus grande efficacité du développement des compétences chez les jeunes. Les produits de première nécessité passent tous sous les marques du groupe Tiko. Par contraste, La Jamaïque, la Madagascar bénéficie du régime Tout sauf les armes (TSA), initiative adoptée par le Conseil de l'Union européenne en février 2001, qui organise une relation commerciale asymétrique en faveur des seuls PMA en leur donnant un accès au marché communautaire en franchise de droit et de quota, à l'exception des armes, et sans condition de réciprocité. Dans cette dernière fonction, il est utilisé comme animal de trait et/ou il assure le piétinement des rizières ; pour les plus grands troupeaux, il est destiné à la production de viande pour les populations urbaines. Après le riz c’est la deuxième ressource d’origine agricole pour la population rurale. La Banque mondiale finance alors un projet de semences améliorées avec un investissement de $40 millions, espérant réellement doubler ce coup-ci la production de riz en 1 an[8]. Il a régressé au cours des 15 dernières années ; le cheptel étant de l’ordre de 10,3 millions en 1999. Le Programme alimentaire mondial (PAM) estime que 35% des décès des enfants malgaches de moins de 5 ans sont liés à la malnutrition. La production rizicole (3,5Mt) suffit à peine à répondre à la consommation nationale (Madagascar importe entre 150 000 et 300 000t de riz). priorités du ministère de l'agriculture à travers des projets d'appui aux petits agriculteurs et des projets d'agrobusiness. En 2014, la production de riz paddy s’est élevée à 3,6 millions de tonnes. Les grands produits de l'agriculture et de l'élevage. En mai 2013, une cellule d’appui au développement de la coopération inter-entrepreneuriale entre Madagascar et Mayotte pour développer les échanges entre les deux pays dans la filière agroalimentaire, notamment celle de la viande et les produits fruitiers et maraîchers a été mise en place.